chezmonveto

Les actualités

pictoReporters sans frontières et WWF s'allient pour le 59e album photo dédié à l'environnement

09/11/2018

« Reporters sans frontières (RSF) s'allie à la section française du WWF, fonds mondial pour la nature, et au photographe animalier Vincent Munier pour son 59e album photo dédié à l'environnement, à paraître le 8 novembre.


"100 Photos pour la liberté de la presse" signées de ce photographe composent cette nouvelle édition.


Vincent Munier livre des images rares d'espèces menacées comme les ours bruns du Kamtchatka, loups blancs et boeufs musqués de l'Arctique, panthères des neiges du plateau tibétain, manchots empereurs de l'Antarctique.


"En à peine quarante ans, près des deux tiers des vertébrés ont disparu" de la surface de la terre, rappelle Isabelle Autissier, la navigatrice et présidente du WWF France, en introduisant le portfolio de Vincent Munier.


Il s'agit, souligne-t-elle, d'"un rythme de destruction du vivant sans égal depuis la disparition des dinausaures et dont les causes sont connues : pesticides, habitats forestiers en peau de chagrin, sols naturels artificialisés, mines qui éventrent les montagnes, dérèglement climatique".


Dans l'éditorial de l'album, le secrétaire général de RSF Christophe Deloire interroge : "Comment porter à la connaissance" du public "la gravité des défis qu'affronte notre planète si les journalistes ne sont pas libres d'enquêter ? "


RSF dénonce depuis longtemps "les violences que subissent ceux qui traitent des sujets liés à l'environnement", rappelle-t-il avant de citer quelques cas emblématiques.


Comme celui de Sandeep Sharma, un reporter qui enquêtait sur "la mafia du sable" en Inde, mort écrasé par un camion-benne au centre du pays le 26 mars 2018.


"Partout dans le monde (...) les journalistes enquêtent à leurs risques et périls sur des terrains devenus aussi dangereux que des théâtres de guerre", alerte RSF dans un article intitulé "Le journalisme vert broie du noir".


L'album de l'organisation s'attaque "aux pollutions de l'information" et fait valoir deux initiatives : d'une part, le "Pacte international pour l'information et la démocratie" auquel les dirigeants du monde entier sont appelés à s'engager à la mi-novembre, et d'autre part, le "Journalism trust initiative", sorte de label qui distingue les médias rigoureux des diffuseurs de "fake news" ou "Infox".


Comme toujours, les bénéfices des ventes de l'album (proposé au prix de 9,90 euros) seront reversés à RSF. C'est une source de financement majeure pour l'association de défense de la liberté de la presse, qui tire environ 30% de ses revenus annuels de ces publications. »

 

Source : AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2009) Agence France-Presse